passer le menu

 

breves Boulevard du Soubeyran fermé le jeudi 26 novembre de 8h à 16h

Le Kenya, maître du Marvejols-Mende

Dimanche 21 juillet 2013

mm-2013-f-g

Ils ont deux points en commun. Frankline Chepkwony et Ednah Kimaiyo (cf. photo) sont les vainqueurs du Marvejols-Mende 2013 dans leur catégorie (homme et femme, respectivement) et sont originaires du même pays : le Kenya. La suprématie de ce pays africain n'est pas nouvelle : Luka Kanda - kenyan donc - a lui aussi remporté cette course mythique en 2009, 2010 et 2011, s'offrant même le luxe de battre le record en 1h 10 et 09 sec le 24 juillet 2011. Cette année, Luka Kanda n'arrive "que" deuxième, comme l'an dernier.

Kenyan, lui aussi, Dennis Kimetto aurait pu gagner cette 41e édition, "il est l'un des meilleurs marathoniens de la planète", estime Jean-Claude Moulin, adjoint aux sports. Pourtant en tête dès le début de la course, il a craqué. La cote du Goudard lui a notamment joué des tours. Il a donc laissé la victoire lui échapper pour finir 25e. Incroyable mais vrai.

Une belle course mais difficile
Vous l'aurez compris, en ce 21 juillet sur la place du Foirail, il n'y a pas eu de record battu. Frankline Chepkwony a effectivement parcouru Marvejols-Mende en 1h 11 min et 59 sec. "Les coureurs ont seulement accéléré au pied de Chabrits d'où ces résultats un peu décevants. Ils ont du faire face également à une difficulté de taille : la chaleur", selon Jean-Claude Moulin, créateur de ce célèbre semi-marathon.

Cette édition reste malgré tout attrayante avec la participation de 3 300 coureurs, certains d'entre eux participeront d'ailleurs aux 14es championnats du monde d'athlétisme du 10 au 18 août 2013 à Moscou.