passer le menu

Inauguration émouvante du chemin de mémoire

Vendredi 27 mai 2011
chemin-memoire-g

"Ce chemin est destiné aux Mendois, aux touristes mais surtout aux enfants qui doivent comprendre que des hommes se sont battus pour notre liberté. Les résistants ont refusé le fascisme", a expliqué Alain Bertrand, Maire de Mende, lors de l'inauguration du chemin de mémoire "La Résistance à Mende" vendredi 27 mai, devant la statue d'Henri Bourrillon. L'édile a rappelé que "nous étions tous les héritiers de Jean Moulin".

Soixante-six ans après la capitulation de l'Allemagne nazie, la municipalité a donc voulu créer ce chemin de mémoire, jalonné par 17 bornes qui rappellent des actions et lieux de résistance. A l'occasion de cette inauguration, Jean Bonijol, résistant de 1943 à 1945 et désormais président des Anciens Combattants et Amis de la Résistance en Lozère, était présent aux côtés d'enfants ou petits-enfants de Pierre Lorentz, Jean Giral, Emile Peytavin, d'anciens résistants. Des écoliers, collégiens et lycéens ont participé également à cette vibrante cérémonie pendant laquelle ils ont lu, entre autres, "La complainte du partisan" et "Les fusillés de Chateaubrian".

Le 27 mai, bientôt une fête commémorative nationale ?
Cette date du 27 mai pour inaugurer ce chemin mémoriel a été volontairement choisie car elle fait écho à la première réunion du Conseil national de la Résistance qui s'était déroulée le 27 mai 1943, autour de Jean Moulin, figure emblématique de la Seconde guerre mondiale. Aujourd'hui, en Lozère et à Mende, des voix s'élèvent, dont celle d'Alain Bertrand, pour que soit reconnue cette date comme "Journée de la Résistance".

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda