passer le menu

 

breves Boulevard du Soubeyran fermé le jeudi 26 novembre de 8h à 16h

Covid-19 : mesures mises en place à compter du 17 mars midi

Mardi 17 mars 2020

 etatcivil-corona-g

Suite à la dernière allocution du président de la République Emmanuel Macron et aux mesures annoncées ultérieurement par le Gouvernement, la Ville de Mende, la Communauté de communes et le CIAS Cœur de Lozère prennent les mesures nécessaires et adaptées pour leur territoire.

Ainsi le volet sanitaire du Plan communal de sauvegarde (PCS) reste actif, et, à compter de ce jour midi, les bureaux d’accueil physique du public sont fermés. Seules les personnes venant déclarer une naissance ou un décès seront reçues. La médiathèque, l’Antirouille et l’accès à la salle multimédia ainsi que la déchèterie sont fermés. Toutes les salles communales et communautaires ainsi que les locaux sportifs sont également fermés.

Un accueil téléphonique est maintenu de 8h à 12h et de 13h30 à 17h en composant le 04 66 49 40 00. Les services municipaux et communautaires continuent de travailler à effectif réduit mais maintenu, soit en présentiel soit en télétravail.

Les gros chantiers portés par la Collectivité sont arrêtés selon les directives reçues de l’État.

Des mesures sont prises par la ville de Mende pour le soutien de l’activité commerciale et économique : suppression du droit d’occupation du domaine public pour les bars, restaurants et commerçants sur toute l’année 2020. Par ailleurs la taxe locale sur la pub

licité extérieure (TLPE) sera aussi supprimée en 2020 pour les commerces et les entreprises impactés par l’arrêt de leurs activités et les fermetures liées aux décisions prises pour juguler la propagation de l’épidémie.

Le marché se tiendra, en extérieur, sur la place Urbain-V dès de samedi (aucun droit de place ne sera demandé).

Enfin, les services de la commune, de la communauté de communes et du CIAS restent actifs, dans le strict respect des règles d’hygiène, afin que se poursuive une activité a minima sur les missions essentielles, à savoir : la propreté et la salubrité, la solidarité à l’égard des personnels soignants et de l’économie locale, le fonctionnement minimal de nos services (courrier, accueil téléphonique, suivi des paiements aux tiers, assemblées, …) et la préparation à la reprise de l’activité lorsque cette crise sanitaire majeure sera derrière nous.