passer le menu

Jean-Antoine Chaptal

chaptal-statue-g

Jean-Antoine Chaptal est né en 1756 à Nojaret, commune proche de Mende, ville à laquelle il est resté très lié jusqu'à sa mort. Il fait des études de médecine à Montpellier jusqu'en 1777 avant de se rendre à Paris pour étudier la chimie. Sa renommée est surtout due aux applications qu'il fit de la chimie dans l'industrie, notamment avec l'amélioration de la production de l'acide chlorhydrique. Il donne son nom à la chaptalisation, procédé permettant d’augmenter par sucrage la teneur en alcool des vins.

En 1793, il dirige à Paris la fabrique de poudre de guerre de Grenelle. Il concourt également avec Berthollet, Laplace et Monge à la création de l'École d'arts et métiers. Il enseigne la chimie végétale à l'École polytechnique et devient membre de l'Académie des sciences en 1796.7

Sénateur et pair de France

Le 21 janvier 1801, Napoléon Bonaparte le nomme ministre de l'Intérieur. Chaptal est à l'origine d'une réorganisation complète de l'instruction publique et en particulier de la création de l'école de sages-femmes de l'Hospice de la maternité de Paris en 1802. Il démissionne en 1804 lorsque Bonaparte se fait proclamer empereur, afin de se consacrer à ses travaux scientifiques.

Il est reçu à l’Académie des sciences, belles-lettres et arts de Rouen le 27 juillet 1803. Il est nommé sénateur en 1805, sera fait Pair de France une première fois lors des Cent Jours et ne le redeviendra sous la Restauration qu'en 1819. Ruiné par les dettes de son fils, il meurt dans la pauvreté en 1832.

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda