passer le menu

Camp de Rieucros : pour ne jamais oublier le passé

Mardi 17 juillet 2012
rieucros-2012-g

70 ans après la fermeture du camp de Rieucros, la douleur est toujours intacte, toujours aussi vive dans les cœurs meurtris par la folie des hommes. À l'occasion de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l'Etat français et d'hommage aux "Justes" de France lundi 16 juillet, une cérémonie était organisée par l'association pour le Souvenir de Rieucros.

Sa présidente, Sandrine Peyrac, a regretté l'absence de Jean Bonijol, héros de la seconde Guerre mondiale, très fatigué par le poids des années. Elle a également salué la présence de deux anciennes internées et la présence de trois filles d'internées de Rieucros. Dans son allocution, elle a rappelé le triste rôle de ce camp : "un maillon dans l'extermination d'hommes et de femmes".

> Historique du camp de Rieucros :
Créé par décret le 21 janvier 1939, le camp a pour but d'interner les indésirables qui ne sont pas de nationalité française : anti-fascistes allemands, républicains espagnols et membres des Brigades internationales. En novembre 1939, le camp de Rieucros devient réservé aux femmes, plus particulièrement aux Espagnoles. Le 13 février 1942, le camp ferme ses portes.

> Pour plus d'informations, consultez le site de l'association Pour le Souvenir de Rieucros en cliquant ici.

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda