passer le menu

 

breves Boulevard du Soubeyran fermé le jeudi 26 novembre de 8h à 16h

Une gourde pour désaltérer les gladiateurs

Mercredi 10 juillet 2013

gourde-musee-g

Une panse de plan circulaire, à faces planes, caractérise cette gourde (cf. photo). Le goulot est cylindrique ou bi-tronconique à bord arrondi à l'extérieur. La panse est flanquée de deux anses et le décor peut en occuper une large zone circulaire ou toute la face du récipient. Cette gourde a été fabriquée entre 30 et 150 après J.C.

Technique de la sigillée, céramique rouge à vernis
La sigillée a été façonnée durant les cinq premiers siècles de notre ère, avec des techniques, des styles ou des formes qui ont évolué ou changé. Aussi, le moindre fragment de céramique sigillée découvert sur un chantier archéologique en France ou en Europe est considéré comme une découverte importante, pouvant dater la couche dans laquelle il a été trouvé avec une précision d'une ou de quelques décennies. Par delà cette simple utilisation de la sigillée comme un chronomètre pour les archéologues, ces tessons sont aussi le reflet direct de la diffusion de la romanité à travers tout l'empire.

Un fort pourcentage de vases était moulé et représentait des décors végétaux ou issus du répertoire romain : mythologie, ou scènes de gladiature comme sur la gourde en photo. On reconnaît d'ailleurs une spécialité de l'atelier de Banassac (Lozère) et de son potier Biragil.

> Légende : Gourde, sigillée. Diam : 16 cm. Ht : 19 cm. Ep : 2,5 cm. Inv. 2008.0.139. Coll. Musée Ignon-Fabre - Mende.