passer le menu

"Mon beau miroir, dis moi qui est la plus belle ?"

Mercredi 12 juin 2013

miroir-musee-g

Depuis toujours, les hommes cherchent à se voir. Pour se mirer, ils utilisent d'abord des plans d'eau sombres et calmes. A l'Âge de Pierre, les premiers miroirs sont faits d'obsidienne polie (verre volcanique naturel). Ils sont datés de 6 000 ans avant J.C. et ont été trouvés en Anatolie (Turquie). Mais dès l'Âge des métaux, leurs propriétés réfléchissantes sont utilisées après polissage : le cuivre en Mésopotamie vers - 4 000, le bronze en Chine vers - 2 000.

Le miroir lozérien (cf. photo) en bronze est probablement celui d'une famille gallo-romaine aisée du Ier ou du IIe siècle après J.C. Sa surface verte et opaque est le résultat de l'oxydation. Pourtant, dès cette époque, on attache au miroir une éponge pour le nettoyer et une pierre ponce pour le repolir.

Dès ces périodes anciennes, le miroir est chargé d'une forte connotation symbolique car il renvoie une image fidèle mais inversée qui permet de se voir tel que l'on est mais toujours sur un seul et même angle. Il est parfois associé à la vérité mais il est également l'inverseur de vérité.

> Légende : Miroir, bronze. Long avec le manche 14.6 cm. Diamètre : 12.2 cm. Inv. 2013.0.10. Coll. Musée Ignon-Fabre - Mende. 

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda