passer le menu

Musée : à la découverte de fragments de verre

Mercredi 09 juillet 2014

 

Parmi les collections du musée on trouve quelques rares fragments de verre issu d'un contexte archéologique. Rares, car bien sûr fragiles, les éléments en verre cassent au moindre choc mais aussi sous l'action de ceux provoqués par des différences de température chaud/froid.

Comme tout matériau créé par l'homme, le verre a tendance, au cours du temps, à retrouver sa forme d'origine, donc à se décomposer. Ses caractéristiques physico-chimiques liées à sa composition et aux méthodes de fabrication, son environnement (variations de températures, hygrométrie, polluants, lumière, facteurs biologiques) influent sur la vitesse de dégradation.

La composition du verre
Le verre est composé de trois principaux ingrédients : tout d'abord la silice, majoritaire, est l'élément formateur appelé le vitrifiant. Puis, l'oxyde de sodium ou soude (entre 10 et 20 %) permet de baisser le point de fusion : c'est le fondant. Et enfin, la chaux (5 à 15 %), calcaire pulvérulent, joue un rôle de stabilisant et évite la cristallisation au refroidissement.

Des subtiles proportions entre ces trois ingrédients, vont dépendre en grande partie des caractéristiques d'un verre. On obtient par fusion à 1400 – 1500°C une masse visqueuse, homogène et transparente : le verre.

Le décor d'ocelles
Utilisé depuis la Préhistoire sur les objets en pierre, bois, os ou ivoire, le décor d'ocelles est maîtrisé par les verriers gaulois et apportent de l'élégance à une pièce qui, complète, devait être exceptionnellement fine.

> Photo : trois fragments de verre à ocelle, inv. 2009.0.365, coll. Musée Ignon-Fabre - Mende

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda