passer le menu

 

breves Boulevard du Soubeyran fermé le jeudi 26 novembre de 8h à 16h

L’enfermement traité par l'objectif de Soraya Hocine

Mardi 07 janvier 2014

 soraya-hocine-g

"Le Peigne". C'est finalement lui qui est au centre de l'exposition intitulée "Serai-je vivant demain plutôt qu’aujourd’hui ?". L'ancien bâtiment de l'hôpital psychiatrique de Saint-Alban-sur-Limagnole s'est laissé déshabiller par l’œil expert de Soraya Hocine avant sa destruction. Chargé d'histoires, habité par des fantômes autrefois artistes dont Paul Eluard, Tristan Tzara - l'un des fondateurs du mouvement Dada - "Le Peigne" a su inspirer la photographe.

Dans le cadre de sa saison culturelle, la Ville de Mende va ainsi accueillir les œuvres de Soraya Hocine du 8 au 25 janvier, au rez-de-chaussée de la Maison consulaire. Les visiteurs pourront alors plonger dans l'univers froid de la psychiatrie où l'enfermement est parfois propice aux "rencontres inattendues avec des gens indispensables et intelligents", assure l'artiste qui s'est mise en scène et à nue devant son objectif.

Le corps humain et la bâtisse ne font plus qu'un grâce à un véritable travail esthétique, sublimé par le choix des prises de vue sur pellicule photo et par le tirage charbon du laboratoire Fresson.  

> Vernissage de l'exposition : mercredi 8 janvier à la Maison consulaire à 18h.
> Crédit photo : Soraya Hocine.