passer le menu

Contrôle du climat sur les objets du Musée Ignon-Fabre

Mercredi 11 décembre 2013

ivoire-musee-g

Lors d'un déplacement d'œuvres - comme pour le déménagement des réserves du Musée Ignon-Fabre -, l'une des difficultés majeures est le maintien de la stabilité du climat. En effet, si la température importe peu (dans la limite d'une température tempérée entre 15 et 20°C), il est absolument impératif de maintenir une hygrométrie stable; l'hygrométrie étant la mesure du degré d'humidité de l'air que l'on va chercher à maintenir à 55 %.

Le climat extérieur varie et parfois fortement. Il faut donc compenser ces variations extérieures à l'aide d'un humidificateur d'air qui apporte de l'humidité l'été et d'un déshumidificateur qui en retire. Dans la plupart des régions, on déshumidifie l'hiver et on humidifie l'été. Cependant, en Lozère, on observe des taux d'humidité assez faibles, été comme hiver.

Des conséquences irréversibles...
La raison de ce combat permanent pour la stabilité est bien sûr la conservation des œuvres. Chacun a déjà observé de façon empirique qu'une porte en bois gonfle l'hiver ou lorsqu'il pleut, et se rétracte sous l'effet de la chaleur. Il en est de même pour les objets du musée Ignon-Fabre mais les conséquences en sont irréversibles. C'est le cas pour la défense de mammouth (cf. photo), âgée de 18 000 ans au moins, qui a éclaté en se gorgeant d'eau. L'ivoire de cette défense est particulièrement sensible à l'humidité.

> Légende : gros plan d'un soulèvement sur une défense de mammouth, ivoire. Inv. 2008.0.45, coll. Musée Ignon-Fabre - Mende.

 

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda