passer le menu

Au Néolithique, on se soignait déjà !

Mercredi 08 janvier 2014

neolithique-g

On imagine souvent les hommes préhistoriques comme des "sauvages". Pourtant, depuis de nombreuses années, les archéologues - comme le docteur Charles Morel, un Lozérien - trouvent des traces d'actes de solidarité entre ces hommes.

En effet, certains os portent des signes de déformations dues à l'âge ou à des chocs qui ont brisé l'os, comme sur la photo ci-dessus. Ces blessures ont certainement été invalidantes pour les individus qui les on subies surtout pour la chasse. Pourtant, ces blessures sont cicatrisées et les fractures réparées. C'est donc bien la preuve que, pendant les quelques semaines d'incapacité du chasseur avec un radium fracturé (cf. photo), le groupe dont il fait partie s'est occupé de lui et l'a pris en charge.

Les os fracturés et réparés comme les crânes trépanés qui ont déjà fait l'objet d'un article (pour le lire, cliquez ici) nous apprennent beaucoup sur les pratiques médicales mais aussi sur la société préhistorique.

> Légende : deux radiums humains fracturés et consolidés. Epoque néolithique. Os. N°2009.0.320 : L. 14,6. I. 2,2. Et 2009.0.321 : L; 16,6 I. 16,6 I 2. Coll. Musée Ignon-Fabre - Mende.

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda