passer le menu

Encore un succés pour le 48 de Coeur !

48dec8g

 Un show à la hauteur !


Pour sa huitième édition, l'association soigne son esthétique scénique ! Le rideau s'ouvre, les murs du théâtre habituellement cachés par des pendrillons font apparaitre leurs magnifiques arcades en pierre et ce plateau immense, dénudé, dont on sait qu'il va être le témoin d'un grand moment de vivre ensemble et de partage, valeurs premières de l'association. Sur les murs, du « mapping » (appelé également « fresque lumineuse ») permettant de créer des images à taille réelle en relief sur des structures, a fait son apparition...
Ambiance salon cubain pour un Medley Brassens surprenant et joyeux en version salsa ; ambiance orientale pour un Nothing else matter de Metallica envoûtant ; ambiance pharaonique pour un Walk like an Egyptian des Bangles, spectaculaire en tout point. 48 de cœur, ce sont aussi des moments plus intimistes et bouleversants avec entre autres ce slam signé Grand Corps Malade et Richard Bohringer, Course contre la honte et son texte puissant ou l'hommage incroyable à la chanteuse Mauranne avec Tu es mon autre porté par trois duos mères-filles qui nous laisse sans voix. Et un des très grands moments, Bohemian Rapshody de Queen : magique et intense ! N'oublions pas le drôlissime Salsa du démon, l'effrayant Thriller ou le cultissime Alexandrie, Alexandra.

Une solidarité en continue


Avec ses 160 bénévoles sur l'année, ce projet est l'exemple même de l'engagement Mendois et Lozérien : lier générosité, don de soi et passion du plus petit au plus grand.
« C'est un exemple de solidarité local, déclare Christian Lathière. Il y a certes la passion, mais ils ont avant tout un but précis : entourer les personnes accueillies ! J'entends régulièrement des artistes de l'association me dire "On n'en fait pas assez pour les restos ! " Mais attendez, c'est énorme, c'est un investissement personnel phénoménal, entre les répétitions, les dépenses en frais d'essence pour s'y rendre... C'est incroyable, chaque année, je suis surpris par la qualité de ce qui est proposé, ils ont une imagination débordante, les mises en scène sont de plus en plus abouties, avec notamment des groupes de danseurs impressionnants.»

Et Suzy Virebayre, responsable du centre des Restos de Mende, qui a reçu la médaille de bronze de la jeunesse et des sports le 16 février dernier pour son engagement sans faille au sein de l'association caritative, d'ajouter : « Rendez-vous compte, grâce à la somme donnée par le 48 de Cœur nous pouvons financer l'insertion. Ce qui est unique à l'échelle nationale ! Il ne s'agit pas que des repas, nous pouvons faire en sorte que ces gens continuent d'avoir un contact avec la vie ordinaire, éviter qu'ils soient en marge. Nous leur offrons des tickets de piscine, de cinéma, de coiffeur, pour aller à la gym, à des cours de cuisine ou encore pour des voyages organisés. Il y a deux ans, nous sommes allés à Sète. Vous les auriez vus, ils étaient émerveillés ! C'était magique pour eux : une journée à la mer c'est des vacances. Nous allons reprogrammer des journées comme celles-là. »
Au fil des saisons, il y a un vrai lien d'amitié qui s'est créé entre les bénévoles de 48 de Cœur et ceux des Restos, certains sont même bénévoles dans les deux associations !

La saison 8, une année très féminine.

Christian Lathière souligne : « Vous rendez-vous compte ? Il aura fallu sept ans pour que l'équipe dirigeante soit exclusivement féminine et ça valait le coup d'attendre, quel show ! », dit-il, rieur.
Le bureau de cette saison 8, en effet, est composé de Marie-Christine Guittard, secrétaire, Jessica Brugeron, trésorière et Cécile Clavel sa présidente qui s'émeut :
« Je suis très fière de faire partie de cette association et des valeurs qui l'accompagnent depuis le début. Les membres sont toujours aussi impliqués et mettent leur temps et leur énergie au service du projet. C'est toujours aussi magique de voir la mayonnaise prendre, notamment sur la dernière partie de la saison, en janvier/février, lorsque nous nous retrouvons tous à l'Antirouille après avoir répété par groupes sur les mois qui précèdent.
Tout ça, c'est aussi grâce au soutien de la mairie de Mende, sans qui nous ne pourrions pas travailler dans d'aussi bonnes conditions, avec le prêt de salles de répétitions, du théâtre, de notre local, ainsi que celui de l'E.D.M.L. Aussi, chaque année nous sommes surpris par l'engouement du public, qui nous porte et nous motive jusqu'au bout. »

Une belle équipe qui aura su mettre son talent au service de la bonne cause.
Vivement la Saison 9 !

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda