passer le menu

La Garde républicaine en concert

Mardi 10 juillet 2018

 

Quel fil commun relie Bernstein à Debussy, Fauré à Bizet, Delibes à Berlioz ? La France, sans nul doute, mais plus encore, la France des fanfares, des harmonies, en un mot : la France des vents. L'harmonie de la Garde républicaine demeure indéfectiblement attachée au patrimoine national.

Entre 1848 et 1852, l'orchestre de la Garde républicaine se constitue, accompagnant les faits marquants du paysage politique français. Recrutant directement parmi les musiciens des Conservatoires nationaux, l'ensemble s'impose comme le bras armé musical de l'État, en associant l'élite des interprètes à l'image de la Nation.

S'il a suscité nombre de compositions dédiées, le répertoire de l'Harmonie de la Garde républicaine s'inscrit dans une tradition plus large, celle des fanfares populaires initiées aux lendemains des révolutions de 1830 et de 1848, pour faire découvrir aux couches populaires le répertoire des opéras et des salons. À la faveur des progrès techniques accomplis par les facteurs ? ajout des pistons, des clefs ? ou d'inventions proposées par le célèbre Adolphe Sax (père du saxophone), le répertoire des harmonies se développe dans ces sociétés musicales orphéoniques.

Ainsi la Marche hongroise tirée de la Damnation de Faust, ou les extraits du Sylvia de Delibes sont transcrits par Pierre Dupont, chef de la musique de la Garde républicaine à partir de 1927, et dont l'enthousiasme à transcrire l'opéra modifie substantiellement le répertoire des harmonies. Plus récemment, l'arrangeur des orchestres de la Garde républicaine, Yann-Edern Goas met en lumière le répertoire français de Chabrier, Fauré et de Debussy.

Issu, comme Pierre Dupont, du Nord de la France, terre d'élection pour les harmonies qui trouvèrent au sein des bassins miniers d'enthousiastes interprètes, Désiré Dondeyne a fait entrer le XXe siècle dans le répertoire de l'ensemble, suscitant des oeuvres de Marcel Landowski ou de Darius Milhaud et transcrivant des répertoires moins connus, à l'instar d'Estancia de l'Argentin Ginastera.

Relire l'histoire des harmonies françaises, des plus modestes orphéons de village à la prestigieuse Garde Républicaine, c'est retracer l'histoire d'une France plurielle, faite d'amateurs passionnés et de musiciens devenus professionnels par la grâce des fanfares locales.

> Gratuit

 

Vidéos

Travaux sur les boulevards

Travaux des boulevards de Mende

Mutualisation des services

mutualisation des services à Mende

Tout savoir sur la mutualisation des services de la Ville de Mende, la Communauté de Communes Coeur de Lozère et le CIAS

Agenda