passer le menu

 

breves Boulevard du Soubeyran fermé le jeudi 26 novembre de 8h à 16h

Causse de Mende : la forêt de demain se prépare

Vendredi 06 janvier 2017

 

La forêt du causse de Mende va vivre une petite révolution. Des coupes vont se tenir cet hiver et l'hiver prochain afin de permettre la pousse d'une nouvelle génération d'arbres.

« C'est ce que l'on appelle une coupe de régénération. L'objectif, en coupant un arbre sur deux sur des zones définies, est de permettre à la lumière d'atteindre les feuillages afin de déclencher la fructification et la création d'une graine. Cette dernière, en tombant, permet une repousse de nouveaux arbres », explique Laurent Balança, technicien forestier territorial à l'Office national des forêts. Une coupe définitive des arbres semenciers (ceux qui ont produit la graine) sera effectuée six à huit ans plus tard lorsqu'une présence suffisante de semis sera observée.

Ces coupes sont devenues une nécessité pour le causse du fait de l'âge des pins noirs d'Autriche qui ont tous plus de 100 ans. En effet, l'ensemble des arbres ont été plantés entre 1880 et 1915. Ce reboisement avait été décidé par l'Etat afin de réguler les dégâts causés par le ruissellement des eaux lors d'importants épisodes cévenols. « Aujourd'hui, nous nous retrouvons avec des arbres ayant tous à peu près le même âge. Nous ne connaissons pas l'âge limite pour cette espèce et nous souhaitons éviter tout problème de dépérissement massif », ajoute Laurent Balança.

Le bois transformé en palettes et en poteaux
La première zone concernée représente une surface de 25 ha concentrée autour de la croix du mont Mimat et de l'Ermitage. « Il y aura un impact visuel depuis la route du causse et la vallée mais il faut comprendre qu'avec ces coupes, nous préparons la forêt de demain ». Les élues de la Ville de Mende, Nathalie Fournier-Savajols et Elizabeth Minet-Treneule se sont rendues sur place afin de se rendre compte du léger impact visuel de ces coupes.

Le bois récolté sera réutilisé localement et transformé principalement en palettes et en poteaux pour les lignes électriques. A terme, soit 60 ans environ, l'ensemble des arbres du causse subiront le même type d'intervention pour un renouvellement complet de la forêt.